Le quai de Ouistreham – Florence Aubenas

test-c3a9toiles

Le quai de Ouistreham

Bonjour à tous !

Cette semaine je vous propose de rester dans la continuité des livres « immersion journalistique », mais en vous parlant cette fois d’un ouvrage bien plus contemporain : Le Quai de Ouistreham de Florence Aubenas, sorti en 2010 aux éditions de l’Olivier.

Anti-sensationnaliste, intéressée sans être voyeuriste, Aubenas entame pendant 6 mois une démarche de compréhension d’un environnement sous crise anxiogène. Caen sera son laboratoire, le lieu de son expérience de vie, là où 2008 a laissé des vestiges d’une tempête économique sans précédent au 21ème siècle.
Lire la suite

Publicités

Le Peuple de l’Abîme (ou Le Peuple d’en bas) – Jack London

c3a9toile-3

le peuple d'en bas.jpg

Bonjour bonjour !

Quel plaisir de vous retrouver enfin dans une chronique ! Aujourd’hui je souhaiterais vous livrer l’expérience littéraire que j’ai vécu avec un livre pionnier en matière d’immersion, Le Peuple de l’Abîme de Jack London, paru en 1903 chez Macmillan Publishers.

East End, 1902, Jack London décide de débuter un voyage au bout de la misère. Il troque ses habits contre une tenue d’errant, et se fond dans le triste paysage où règnent la maladie, l’asile, et la boisson.

Lire la suite

Vivre & parler au XVIIIème siècle : Paris au siècle des Lumières – Arlette Farge

c3a9toile-4

51Pm7kKxeyL._SX331_BO1,204,203,200_

Vivre & parler au XVIIIème siècle : Paris au siècle des Lumières d’Arlette Farge est un ouvrage historique paru en mai 2017 aux éditions Le Robert.

Résumé officiel :

Comment vivaient les Parisiens au XVIIIe siècle ? Comment se logeaient-ils, s’habillaient-ils, se nourrissaient-ils, se divertissaient-ils, loin des fastes de la vie de cour ? Et quel français, au juste, parlaient-ils ?

Grâce à cette nouvelle façon d’écrire l’histoire, dans un style baigné des odeurs, des bruits et des couleurs de la vie populaire de l’époque, Arlette Farge nous transporte dans un Paris méconnu. Ici, une lavandière des bords de Seine frappe son linge avec un battoir, là un cabaretier propose une chopine de vin pour trois sols.

Nous projetant dans notre réalité d’aujourd’hui, l’auteur décrit les lieux de sociabilité nés sur le pavé du XVIIIe siècle : les cafés, les restaurants, et raconte les émotions et les concepts qui ont façonné notre monde moderne : l’intimité, la séduction, l’opinion…

Ce livre est une plongée vertigineuse dans le dédale des rues de la capitale, ses lieux de vie bruyants, encombrés et envahis par les animaux, entrecoupés de majestueuses promenades : le Palais-Royal, les Tuileries, les Champs-Élysées, où se croisent alors toutes les classes sociales. C’est un envers du décor, qui nous livre une vision intime et humaine du XVIIIe siècle, à l’ombre des Lumières.

Lire la suite