Quatre Sœurs 1 : Enid – Malika Ferdjoukh et Cati Baur 

test-c3a9toiles

Quatre sœurs est une série de romans de Malika Ferdjoukh dont la parution a débuté en 2013 aux éditions de l’École des loisirs (réédition récente paru en juin 2017). Depuis des versions illustrées sont apparues grâce à Cati Baur qui s’est greffée au projet.

Résumé officiel :
Tout comme les Trois Mousquetaires étaient quatre, les Quatre Soeurs Verdelaine sont cinq. Mais pour les quelques centaines de milliers de lecteurs qui ont offert un magnifique plébiscite aux romans d’origine publiés à l’Ecole des loisirs, il restait un mystère à élucider : à quoi ressemblent-elles physiquement ? Aujourd’hui, Cati Baur répond à cette question grâce à son magnifique coup de crayon, et fait définitivement entrer Enid, Hortense, Bettina, Geneviève et Charlie au panthéon des plus belles héroïnes féminines de la bande dessinée.

J’ai beaucoup apprécié de découvrir ces cinq sœurs qui ont toutes une personnalité différente et une vie difficile mais elles restent soudées. Chacune a son rôle dans la famille après la mort tragique des parents. Ce premier tome se concentre principalement si la plus jeune de cette tribu féminine : Enid, 9 ans. Elle est un peu casse-cou et n’hésite pas à partir à l’aventure. Ce personnage est touchant. Elle adore les animaux et comme c’est la petite dernière, elle est toujours couvée par les plus grandes notamment Geneviève et Charlie, l’aînée. Néanmoins la balance est très bien faite avec les autres sœurs et on les découvre dans leur quotidien rempli de difficultés.

Les illustrations de Cati Baur sont toutes en finesse et affirme le dynamisme de l’intrigue. Les couleurs choisies sont très jolies et cadrent bien avec l’atmosphère du roman. Le texte a été adapté au cadrage laissé par les illustrations et tout coule parfaitement. Entre la couverture et les intérieurs, on se lance à la recherche des détails qui paraissent importants.

C’est une bande-dessinée qui mêle plusieurs problématiques importantes comme le deuil, la vie quotidienne de ces jeunes filles et les responsabilités qui découlent de la gestion d’une telle maison et qui les font devenir adultes avant l’heure pour certaines. On se prend d’affection pour cette tribu qui tente de survivre malgré les problèmes financiers.

C’est une sorte de livre doudou qu’on pourrait lire en hiver ou en automne tellement l’ambiance y ressemble. La Vill’Hervé apparaît comme une habitation chaleureuse et conviviale. Cati Baur et Malika Ferdjoukh introduisent des enfants dégourdis qui pourraient servir d’exemple à tout le monde. Elles tiennent le coup malgré la perte de leurs parents qui restent présents sous forme de fantôme ce qui ajoute une touche d’humour à l’œuvre et ajoute de la légèreté.

Émeline

Publicités

2 réflexions sur “Quatre Sœurs 1 : Enid – Malika Ferdjoukh et Cati Baur 

    • AccioLivres dit :

      Franchement ça vaut tellement le coup !! C’est ma révélation de 2017 :) Les dessins sont délicats, les couleurs très douces et j’aime beaucoup l’intrigue qui peut paraître simple et pourtant on est happé par cette petite tribu !
      Tiens moi au courant quand tu l’auras lu ;)

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s