Accioview #3 : Manon Fargetton

accioview 3.pngBonjour à tous ! Aujourd’hui on vous retrouve pour une Accioview en compagnie de Manon Fargetton, auteure de multiples ouvrages, principalement orientés vers la jeunesse ! Que ce soit avec sa trilogie June, ses romans plus adultes comme L’Héritage des Rois-Passeurs (prix Imaginales du meilleur roman francophone 2016) ou encore les Plieurs du Temps, Manon Fargetton ne cesse de faire voyager ses lecteurs à travers de nombreuses intrigues et mondes aussi variés que complexes ! Tout l’équipe remercie sincèrement l’auteure pour avoir accepté l’interview, et nous espérons pouvoir faire découvrir son univers et ses romans à ceux qui ne la connaissent pas :)

969737_319141898217276_1367047767_n.jpg

(c) Jean-Noël Portmann

D’où vous vient votre passion pour l’écriture ?

Difficile de remonter à la source. Je dis parfois que j’ai commencé à écrire avant même de savoir écrire, puisque j’inventais déjà des chansons dans ma tête, que j’oubliais le plus souvent – les chansons, pas ma tête ! Dès que j’ai su tenir un stylo, j’ai écrit, d’abord des chansons et des poèmes pendant des années. Au lycée, une histoire m’est venue que j’ai commencé à mettre en forme et qui est devenu mon premier roman, Aussi libres qu’un rêve, paru peu après mon bac. Après, mon envie d’inventer et de raconter vient certainement du fait que j’ai été nourrie d’histoires depuis l’enfance. Un auteur est d’abord un grand lecteur.

À travers la diversité de vos nombreux ouvrages, plus fantasy pour la trilogie June ou Les Plieurs de temps, le thriller pour le Suivant sur la liste, vous écrivez principalement de la jeunesse. Était-ce une volonté de votre part, ou une préférence qui est apparue au fil du temps ?

C’est plutôt l’inverse ! Au départ, je ne me suis pas posé la question du lectorat, j’ai choisi des héros qui avaient à peu près mon âge, et l’éditeur, après coup, a placé ce roman au rayon ado. Et puis est arrivé un moment où j’ai eu envie d’explorer d’autres âges, des personnages avec d’autres expériences de vie. Ça a donné mes romans adultes chez Bragelonne, et les Plieurs de Temps, qui est plutôt à destination des pré-ados. J’alterne aujourd’hui entre ces trois lectorats, et je descendrais peut-être encore en âge si l’envie m’en prend !

Comment se passe une séance d’écriture « type », s’il en existe ? 

J’ouvre mon ordinateur, je glisse mes écouteurs dans mes oreilles, je lance ma musique. Ensuite, je relis et corrige une première fois ce que j’ai écrit lors de la séance précédente, puis je continue de manière chronologique. Parfois, j’ai des idées pour des scènes qui viendront plus tard dans le roman, alors je prends des notes en bas de mon fichier, j’esquisse une ou deux phrases, des répliques de dialogue, pour me permettre de retrouver plus tard mon idée. Mais je rédige plutôt dans l’ordre.

l'héritage.jpg

Quels conseils donneriez-vous à un écrivain en herbe qui hésite à se lancer ?

Écris.

Écris et écris encore.

C’est la seule manière de savoir si c’est vraiment ce qui te tient à cœur. Et puis plus on écrit, mieux on écrit, il n’y a pas de secret.

Je conseillerais aussi la lecture de Écriture, mémoire d’un métier de Stephen King qui est une vraie pépite et aide à repousser les doutes.

Quant à structurer un récit, il existe des dizaines de méthodes, dont certaines que vous pouvez trouver sur internet, comme la méthode Flocons. Ce sont de bons outils, qui permettent de se poser des questions pertinentes pour éviter de se lancer bille en tête dans un cul de sac, mais ne vous laissez enfermer par aucune méthode. Prenez ce qui vous parle dans chacune. Créez la votre, et enrichissez là.

Enfin, n’attendez pas forcément d’avoir un texte complet pour le faire lire à des proches et retravailler avec leurs retours, le début est souvent le plus complexe à mettre en place. Oh, dernière chose : connaître sa fin aide vraiment à aller au bout d’un projet d’écriture…

La question de la publication viendra plus tard, et vous pouvez là encore trouver de très bon conseil sur internet. Je vous renvoie par exemple sur le forum du collectif Cocyclics !

Enfin, si vous deviez partir sur une île déserte avec un seul livre, lequel serait-ce ?

Ce serait probablement un album de Calvin&Hobbs…


Ses différents réseaux sociaux :
* FB
*Twitter

Encore merci à Manon Fargetton d’avoir répondu à nos questions ! En espérant que l’interview vous ait plu :)

 

Publicités

Une réflexion sur “Accioview #3 : Manon Fargetton

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s