Mon djihad : Itinéraire d’un repenti – Dounia Bouzar et Farid Benyettou

mon-djihad_9782746744769.jpg

Aujourd’hui, chronique un peu spéciale mais qui me tenait à cœur. Le livre dont je vais vous parler est sujet à une polémique aussi bien littéraire que sociétale. Il n’a pas de note à recevoir; il ne doit pas faire l’objet d’une appréciation littéraire car il est un outil pragmatique de compréhension. C’est pour cela que je ne lui accorderai aucune évaluation qualitative personnelle.

En France, la question de la collaboration avec les revenants et repentis de l’extrémisme religieux et du terrorisme est un tabou…A juste titre. Revoir des visages qui ont contribué directement ou indirectement à ôter la vie de centaines d’individus,qu’ils soient inconnus ou intimes, est une épreuve. Leur laisser une parcelle d’expression dans notre espace public est autrement plus dur.

J’aurais vécu cela comme un échec de me détourner de cet écrit, de l’ignorer volontairement. N’étant pas opposée à des explications autres que celles des analystes, je n’avais aucune raison de fuir le contenu de ces lignes.

Farid Benyettou, ou l’émir des Buttes-Chaumont, est tristement connu pour avoir été le mentor Salafiste-djihadiste des frères Kouachi qui ont perpétré les attentats de Charlie Hebdo en janvier 2015. Incarcéré en 2005 en raison de ses activités d’endoctrinement (d’abord sur la base de l’idéologie salafiste puis selon les commandements djihadistes), il commence des études d’infirmier dès sa sortie en 2011 afin de s’affranchir de l’influence de ce monde. Cette envie de sortir de cette spirale infernale est en grande partie motivée par des lectures d’intellectuels et penseurs de l’islam, auxquelles s’ajoute l’horreur des premières attaques-suicides ciblant les civils en Irak aux prémices du Printemps Arabe.

Son passé refait surface quand il découvre (sans réelle surprise) que les auteurs des attentats de Charlie sont deux de ses anciens disciples. En première ligne médiatique, il est alors désigné comme responsable direct de ces tueries.

Conscient de son éternelle condition en marge de la société, Benyettou prend la décision de mettre son expérience de l’Islam radical à contribution auprès du Centre de prévention contre les dérives sectaires liées à l’Islam. Avec Dounia Bouzar, fondatrice de cette structure, ils réalisent ce livre qui est dans la continuité de leur combat devenu commun: Mettre en lumière la réalité de l’embrigadement, les logiques internes aussi bien structurelles que psychologiques, la manipulation religieuse, ainsi que les espaces qui accentuent ce phénomène comme le système carcéral.

De la perte de la référence paternelle au militantisme islamiste pour la prise d’arme en passant par le monde associatif humanitaire bosniaque, le mécanisme est disséqué dans les moindres détails:

Qu’est ce qui différencie un djihadiste d’un salafiste; comment un individu se heurte à l’angoisse de penser par lui même et se réfère à son groupe d’appartenance pour toutes les questions du quotidien; comment lors de la prière la crainte de ne pas plier le bras correctement devient plus obsédante que le rapport à Dieu lui même.

Au delà de ces quelques exemples, le livre permet d’avoir accès aux instants d’incertitudes, à la tentation de remettre en question la cause djihadiste, le scepticisme envers les textes qui est très vite effacé par la pression hiérarchique. Nous y découvrons que la valorisation de l’individu dans son effort d’apprentissage est une arme redoutable, ainsi que le lien entre la reconnaissance par ses pairs  et l’atteinte du point de non retour.

Il s’agit en somme de l’histoire de ces groupes qui parviennent dans un premier temps à se substituer au cadre familial et civique, pour ensuite convaincre que la société n’est pas le fruit des lois de Dieu et qu’il n’y a pas de pire pêché de l’associationnisme. Le passage de la croyance à l’activisme s’opère ici quand l’individu souhaite rompre le pacte de non agression avec son pays et passe de la juste tolérance au projet politique de réforme totale.

Julie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s