Ronces Blanches et Roses Rouges – Laëtitia Arnould

étoile 4

1ère de couv

Ronces Blanches et Roses Rouges est un roman de Laëtitia Arnould, paru aux éditions Magic Mirror que je remercie pour ce service de presse numérique. C’est également le premier livre publié par cette maison puisqu’elle vient d’ouvrir ses portes. Elle est spécialisée dans la réécriture de contes de fées et de merveilleux.

Résumé officiel :

Orphelines d’un passé dont elles n’ont aucun souvenir, Sirona et sa jeune sœur Eloane sont aussi différentes qu’inséparables. Quand leur tutrice, Iphigénie Whitecombe, fiance l’aînée à un inconnu, leur avenir sombre dans l’incertitude… Pour échapper au mariage qui l’effraie et à la colère dévastatrice de Mme Whitecombe, Sirona prend la fuite.

Au cœur d’une forêt obscure et de sa propre tourmente, elle se fait toutefois une promesse : celle de revenir chercher sa sœur. Quitte à affronter l’ours qui rôde dans son sillage. Quitte à suivre les ronces blanches et les roses rouges. Quitte à croire en la magie. Mais c’est sans compter sur l’énigmatique pianiste qui compose une toile de mélodies enivrantes, dans son château où la nuit est synonyme de toujours…

La musique, le désir de vengeance, l’amour véritable comme l’attirance malsaine tissent les fils rouges et blancs qui se croisent et se nouent jusqu’à la fin de ce récit enchanteur, inspiré par le conte des frères Grimm : Blanche-Neige et Rose-Rouge.

C’est avec curiosité que je me suis plongée dans cette réécriture d’un conte peu connu des frères Grimm intitulé Blanche-Neige et Rose-Rouge (première moitié du XIXème siècle). À l’origine, c’est un texte court et Laëtitia Arnould a su en faire un roman. Toutefois, on remarque bien cette origine du conte de fées puisqu’on retrouve certains clichés comme les héros orphelins, un château mystérieux ou encore une chaumière en bord de forêt. Cependant, je dirais que l’auteur s’est bien approprié ce conte et l’a modernisé en quelque sorte.

La couverture est à l’image de l’atmosphère du roman c’est-à-dire remplie de mystères. De plus le cadre spatio-temporel n’étant pas défini, cela ne fait que renforcer cette impression. La plume de Laëtitia Arnould possède un aspect élégant et féerique. Elle amène le conte vers une autre dimension, une autre portée et j’ai beaucoup aimé.

Le rythme des actions est rapide et les personnages développés par l’auteur sont intéressants. Le duo des sœurs est attendrissant et Sirona est telle qu’on aime les héroïnes de contes modernes. Elle est forte, loyale et courageuse ; on ne peut que l’apprécier.

Finalement, je dirais que ce fut une belle lecture poétique. L’émerveillement est constant grâce au pouvoir de description de l’auteur et les amateurs de contes de fées ne seront pas déçus puisque quelques « clins d’œil » aux Disney apparaissent comme l’intrigue de Sirona retenue prisonnière dans un château un peu lugubre qui rappelle La Belle et la Bête.

Émeline

Publicités

6 réflexions sur “Ronces Blanches et Roses Rouges – Laëtitia Arnould

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s