Notre année trouble – Sarina Bowen

test-c3a9toiles

image.png

Notre année trouble (The Ivy Years) est un roman de Sarina Bowen publié en 2014 chez Rennie Road Books pour la version originale et paru en 2016 pour la version française.

Résumé officiel :

Elle s’attendait à intégrer l’Université de Harkness en tant que joueuse de hockey sur glace. Mais à la suite d’un accident grave, c’est en fauteuil roulant que Corey Callahan doit commencer les cours.

Son voisin de palier, dans sa résidence accessible aux personnes à mobilité réduite, est trop beau pour être vrai. Il s’appelle Adam Hartley, et c’est un autre joueur de hockey handicapé par deux blessures à la même jambe. Il ne joue pas dans la même ligue que Corey. Et puis, il est déjà pris.

Pourtant, une amitié hors du commun va naître entre Corey et Hartley, dans le « ghetto des éclopés » du bâtiment McHerrin. Autour de leurs plateaux de cafétéria et de leurs parties de jeux vidéo, ils se serrent les coudes pour affronter des déceptions qu’ils sont les seuls à pouvoir comprendre.

Bien sûr, ce sont juste des amis… jusqu’au soir où tout va basculer. Le trouble s’installe. Corey est certaine d’une chose, elle est en train de tomber amoureuse. Pour de bon.

Mais Hartley abandonnera-t-il sa splendide petite amie pour aimer une fille aussi abîmée que Corey ? Rien n’est moins sûr, et Corey va devoir trouver le courage de poursuivre sa vie d’étudiante de son côté – une nouvelle vie qui ne tourne pas autour du sport auquel elle ne peut plus jouer, ni du garçon aux yeux bruns qui a peur de l’aimer en retour.

Cette romance de Sarina Bowen présente des personnages atypiques et attachants. J’ai beaucoup aimé les protagonistes. Corey et Hartley forme un duo détonnant. Leur amitié est touchante – simple, douce telle une plume. La complicité entre les deux est extraordinaire et naturelle. On dirait qu’ils se connaissent depuis longtemps. Ils peuvent évoquer des sujets troublants ou sensibles et pourtant en parler avec aisance et humour, surtout de la part de Hartley qui ne semble pas être pudique pour un sou. C’est un livre qui se lit rapidement et on ne peut pas le lâcher – on a toujours envie de savoir la suite. Sarina Bowen écrit avec élégance et rend tous ses personnages intrigants. On a envie d’en savoir plus sur chacun d’eux. Elle aborde le monde avec philosophie et pose des questions censées et importantes pour les jeunes gens que nous sommes aujourd’hui.

Une année trouble est donc bourré d’humour. Les personnages ne s’apitoient pas sur leur sort et croquent la vie à pleines dents ! Hartley est mignon, protecteur, tendre, loyal – il est toujours prêt à aider ses amis que se soit Corey ou bien Bridger qui fait des bêtises. En Corey il ne voit pas son fauteuil roulant ou bien une jeune femme handicapée, non, il voit une fille extraordinaire et qui mérite d’être connue. Corey, elle, est coriace, c’est une battante grâce au sport qu’elle pratiquait (le hockey). Si sur certains plans, elle a du mal à trouver sa place et à accepter sa situation, elle ne lâche pas l’affaire et veut prendre sa vie en main, handicapée ou pas. Elle vit un chagrin d’amour – chose par laquelle toute jeune fille est passée mais elle se relève et ne s’avoue pas vaincue. Elle s’épanouit au fil des pages dans sa relation avec les autres, elle s’ouvre au monde et commence à profiter pleinement de sa vie d’étudiante qu’elle avait tant remise en question.  J’ai grandement apprécié le sport qu’elle a choisit. C’est atypique et je serais curieuse de voir un match !

La seule ombre au tableau de cette romance est Stacia, la petite amie d’Hartley. Elle est totalement superficielle et c’est le radical opposé du garçon. Donc pendant un temps, j’ai eu l’impression qu’il voulait simplement conserver son image de beau gosse athlétique et joueur de hockey. Mais il a reprit ses esprits et s’est conduit en homme afin de contribuer pleinement à son bonheur familial et relationnel.

L’histoire entre Corey et Hartley est douce et bouleversante : nous avons deux êtres brisés aussi bien physiquement que psychologiquement et qui doivent se reconstruire et aller de l’avant avec l’aide de l’autre.

Émeline

Publicités

6 réflexions sur “Notre année trouble – Sarina Bowen

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s