Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers – Benjamin Alire Sáenz

étoile 4

bm_CVT_ARISTOTE-ET-DANTE-DECOUVRENT_9580

Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers écrit par Benjamin Alire Sáenz est paru aux éditions Pocket Jeunesse en juin 2015.

Résumé officiel :

Ari, quinze ans, est un adolescent en colère, silencieux, dont le frère est en prison. Dante, lui, est un garçon expansif, drôle, sûr de lui. Ils n’ont a priori rien en commun. Pourtant ils nouent une profonde amitié, une de ces relations qui changent la vie à jamais…
C’est donc l’un avec l’autre, et l’un pour l’autre, que les deux garçons vont partir en quête de leur identité et découvrir les secrets de l’univers.

J’ai lu énormément d’avis positifs sur ce livre et c’est ce qui a attisé ma curiosité en plus de la couverture qui est apporte une atmosphère sereine et en même temps d’aventure, un peu road trip. La mise en page du texte et l’écriture de l’auteur m’ont rappelé un autre roman ciblant le même public, c’est-à-dire plutôt les adolescents : Everything Everything de Nicola Yoon. Les chapitres sont courts mais efficaces – j’ai apprécié que Benjamin Alire Sáenz ne s’épanche pas plus qu’il ne faut sur des scènes de la vie quotidienne.

J’ai été dérouté par les personnages qui sont conceptuels, déjà de par leurs prénoms puis aussi par leur personnalité et leur amitié fusionnel. Conceptuels aussi dans le sens où ce sont des adolescents et on a toujours du mal à comprendre ce qui peut se passer dans la tête de quelqu’un de 15 ans. L’auteur présente les faits avec beaucoup de réalisme. Parfois les dialogues peuvent sembler simplistes et sans grand intérêt et pourtant, ils font grandir le personnage et l’aide à se positionner dans le monde qui l’entoure.

Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers est un livre qui pose les bonnes questions. Quelle est notre place dans l’univers ? C’est très poétique et finalement Ari a raison : nous ne sommes personne mais nous sommes en devenir. C’est là toute la poésie et le côté abstrait de ce roman qui cache une profondeur inconnue d’un lecteur qui ne saurait lire entre les lignes. C’est là toute la beauté de l’œuvre que de partir à la recherche de ses secrets.

L’auteur n’a pas besoin de poser des mots pour se faire comprendre et définir la relation qui unie les deux garçons. Les mots sont à l’image d’Ari : solitaires. J’ai l’impression que tout est métaphorique dans ce roman, le moindre mot n’est pas posé au hasard et a un rôle à jouer dans l’intrigue, notamment le mot « pluie » que l’on retrouve assez souvent. J’ai apprécié également les parents qui sont clairvoyants et « déjà quelqu’un ». L’objectif d’Aristote et Dante est de lever le voile des secrets de l’univers mais en fait, c’est principalement d’apprendre à devenir un homme et à expérimenter la vie. Cette découverte de l’âme sœur dirons-nous et cet établissement d’une relation qui dépasse toutes les autres et les subliment permettent aux héros d’ouvrir les yeux sur le monde et les gens qui le peuple.

Émeline

Publicités

10 réflexions sur “Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers – Benjamin Alire Sáenz

  1. Laura Darcy dit :

    À force de l’avoir vu partout sur la blogosphère, j’ai presque fait un blocage sur ce livre. Peut-être que maintenant que le phénomène est passé, je pourrais me lancer dans sa lecture. Mais j’ai peur d’être déçu.
    Ton avis m’intrigue beaucoup.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s