Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier – Patrick Modiano

étoile 3

modiano-pour-que-tu-ne-te-perdes-pas-dans-le-quartier.png

Publié aux éditions Gallimard en 2014

Résumé :

« – Et l’enfant? demanda Daragane. Vous avez eu des nouvelles de l’enfant?
– Aucune. Je me suis souvent demandé ce qu’il était devenu… Quel drôle de départ dans la vie…
– Ils l’avaient certainement inscrit à une école…
– Oui. À l’école de la Forêt, rue de Beuvron. Je me souviens avoir écrit un mot pour justifier son absence à cause d’une grippe.
– Et à l’école de la Forêt, on pourrait peut-être trouver une trace de son passage…
– Non, malheureusement. Ils ont détruit l’école de la Forêt il y a deux ans. C’était une toute petite école, vous savez… »

Mon avis  :

Patrick Modiano fait partie de ses auteurs que je voulais absolument lire un jour, à la fois pour me dire « j’aurais lu un prix Nobel » et pour comprendre justement ce qui plait dans ses ouvrages.

Et bien mon avis est mitigé. J’ai l’impression d’être passée à côté du livre, de ne pas avoir saisi toutes les subtilités. Pourtant, le résumé me plaisait, et j’ai dévoré les cinquante premières pages. J’ai immédiatement accroché à l’histoire : un jeune couple qui contacte Jean Daragane, un vieil écrivain pour lui rendre son carnet d’adresse. Or, un nom a interpellé celui qui a trouvé le carnet, et de là commence une histoire qui fait remonter de vieux souvenirs d’enfance à Jean, tout un pan de son passé qu’il avait oublier. J’avais vraiment envie de savoir comment le couple – dont la femme en plus agit de manière assez mystérieuse – était relié à tout ça.

Or, au milieu du roman, ce couple disparaît presque, on n’en entend plus parler, car l’intrigue se concentre sur Jean Daragane qui essaye, à travers des noms, des adresses, de reconstituer ce passé qu’il avait oublié. A partir de là, le roman mêle trois époques : l’enfance de l’écrivain, ses 20-30 ans, et le présent or personnellement, cela m’a un peu déstabilisée et freinait la fluidité de ma lecture. Néanmoins, si on oublie l’existence de ce couple, l’intrigue se tient et on est touché par la recherche du passé de ce vieil homme, qui, par hasard, voit ressurgir toutes les questions qu’il avait laissé en suspens.

Enfin, ce qui me fait dire que je vais retenter cet auteur avec un autre de ses ouvrages, c’est que j’ai adoré son style. Je comprends pourquoi cet écrivain a été primé du plus haut prix littéraire, parce que chaque mot est choisi avec précision, chaque description est presque une envolée. C’est pour cela que je suis un peu frustrée, parce qu’en soit j’ai adoré son style, mais l’intrigue m’a déçue.

Aurore

Publicités

6 réflexions sur “Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier – Patrick Modiano

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s