Rebelle du désert – Alwyn Hamilton

étoile 3

17078299_1892355510996744_863798922_n

Résumé

Amani rêve de liberté. Depuis le décès tragique de sa mère, elle doit subir l’hostilité de sa famille et la chaleur étouffante du désert. Elle ne souhaite qu’une chose : fuir et recommencer sa vie là où elle pourra enfin s’épanouir. Elle n’aurait pourtant jamais imaginé, en rencontrant Jin l’étranger, vivre une aventure incroyable ponctuée de rencontres, de découvertes, et surtout de dangers. Sa soif de liberté la mènera au cœur d’une rébellion contre le pouvoir établi…

Mon avis

Amani est ce qu’on appelle une « tête brûlée ».  Là où elle vit les femmes sont soumises et dociles.  Pourtant, lorsqu’on la découvre pour la première fois, elle est en train de se rendre à une  compétition de tirs clandestine, Deadshot.

En plus d’être « culottée », elle démontre à tous qu’elle a énormément de talent (pour la gâchette). Si bien qu’elle passe de simple « freluquet » (elle s’est tout de même déguisée en homme pour se protéger) à « Bandit aux yeux bleus » (surnom donné par la foule en délire). Elle rencontre un excellent tireur qu’elle surnomme l’étranger, du fait de sa beauté singulière, et qui va l’aider à s’en sortir des ennuis.

Après cette rencontre, le rythme s’accélère. Les événements créent une nouvelle fois un rapprochement entre l’étranger et  Bandit aux yeux bleus : l’oncle d’Amani souhaite la prendre pour épouse pour éviter de payer une dote, un odieux personnage lui fait du chantage pour qu’elle se marie avec lui, etc. Il n’est donc pas étonnant qu’elle lui demande de l’emmener dans sa fuite, imminente puisqu’il est considéré comme un fugitif par l’armée du Sultan…

J’affectionne tout particulièrement Amani. Elle a une vie difficile et pourtant elle s’adapte, elle fait face à la méchanceté avec courage et détermination, les yeux fixés sur son objectif : quitter Dustwalk. Ce qu’elle finit par faire, aider de Jin et de sa monture farouche. Même si cela signifie tout quitter, et abandonner son seul ami qui s’est sacrifié pour elle…

L’univers que développe Alwyn Hamilton est coloré et fascinant (des chevaux de sables, djinns, créatures cauchemardesques propres au folklore oriental…).
La relation entre Amani et Jin ne cesse d’évoluer tout au long de leur périple pour rejoindre l’Eldorado tant idéalisé par la jeune fille. Ils se rapprochent, se confient l’un à l’autre. Jin, s’il parait espiègle, arrogant, bellâtre, est en réalité plein de fêlures et de délicatesse.  Néanmoins, les enjeux liés au Prince Rebelle, à l’armée et au statut de fugitif de Jin ne sont pas relégués en arrière-plan.

Le rythme ne s’essouffle pas. On assiste à une multitude de rebondissements ininterrompus jusqu’à la fin : la découverte d’Amani de sa nature Demdji et d’un obscur lien de parenté, la découverte de  liens de sang entre Jin et le Prince Rebelle tant redouté et sa communauté secrète, les manigances de l’armée du Sultan et du commandant Naguib. L’étau ne cesse de se resserrer autour d’Amani, qui est étourdie par le poids de ces découvertes en série : la jeune  femme  va devoir faire des choix, parfois déchirants.

Une lecture prenante, une plume fluide et un univers riche et recherché : à travers ce premier tome Alwyn Hamilton esquisse un récit qui s’annonce plein de surprises et rebondissements !

Estelle

Publicités

5 réflexions sur “Rebelle du désert – Alwyn Hamilton

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s