Lilas – Aïvy Frog

étoile 4

cover1796

Lilas de Aïvy Frog est paru le 21 Janvier sur Amazon et fait suite à Rose & Bud que j’ai chroniqué précédemment. Je remercie beaucoup Aïvy pour ce SP numérique qui m’a plu !

Résumé officiel :

Onze ans après « Rose & Bud », Lilas, qui vient de fêter son seizième anniversaire, s’apprête à quitter le lycée pour accomplir ce qu’elle considère comme son destin. Surdouée, en constant décalage avec le monde qui l’entoure, elle est traitée en véritable princesse par toute une nation qui l’a vu grandir à travers les médias. La voilà plus que jamais déterminée à poursuivre des études pour devenir la prochaine P.-D.G.  de Bud & Cie, au point de sacrifier sa relation avec son petit frère de deux ans, déjà considéré comme l’héritier de l’empire familial.

Habituée à avoir un quotidien minuté, calculé et même, scénarisé, sa vie va être complètement chamboulée par l’arrivée d’un apprenti jardinier. Entre amour et raisons d’État, cette romance interdite pourrait bien leur coûter cher si elle venait à éclater au grand jour.

Alors que le pays est sur le point de basculer dans une période où il sera soumis au sadisme de son futur dirigeant, Lilas pourrait devenir le dernier espoir de toute une nation. Comment la jeune fille, à peine sortie d’une enfance chaotique, peut-elle faire face aux jeux de pouvoir et à l’obscurantisme politique de son pays?

Ce deuxième tome est beaucoup plus sombre que le premier. L’auteure a développé avec aisance le côté dyspotique de sa duologie et j’ai grandement apprécié cette facette-ci de l’histoire puisque c’est un point que j’avais reproché à Rose & Bud. On se rend compte que malgré son ascension vers les hautes sphères de la société, la vie de Rose n’a pas toujours été joyeuse et bon nombre de pressions pèsent encore sur elle et sur sa fille, Lilas. Cette dernière est d’ailleurs l’héroïne de ce nouveau roman. Elle est en quête de ses origines et de son identité. Elle n’a jamais connu son père biologique et se pose pas mal de questions. Toutefois, venu de le moment de la révélation maternelle, elle se prend la réalité en pleine face. Tout au long du roman, elle ne trouve pas sa place et ne sait qui elle est vraiment. C’est donc le but d’études à l’étranger. Elle part quatre ans hors de cette dictature masculine et j’aurais aimé savoir ce qu’elle a fait outre aller à des bals dans des robes plus somptueuses les unes que les autres.

C’est un second tome qui se positionne sur la dualité de par l’envie d’évasion de Lilas, retenue par son devoir familial ou encore cette histoire d’amour entre pauvre et riche qui rappelle celle de sa mère Rose et de son patron, Rowen Bud devenu le beau-père de Lilas. Sorte de conte de fées dont Lilas rêverait. Elle voudrait pouvoir vivre sa propre vie mais elle est retenue par son devoir envers sa nation et ainsi le rythme balance entre ces responsabilités et son amour brûlant et interdit ; entre le feu et la glace que représentent les deux personnages masculins.

En parlant des hommes de l’intrigue, Aïvy Frog nous a dépeint un personnage odieux, insupportable, effrayant, horrible… bref je n’ai pas de mots pour décrire Parxon, le petit-fils du président, destiné à épouser Lilas. Lorsque celle-ci rentre de voyage, c’est un retour brutal à la réalité qui l’attend à la sortie de l’avion. Parxon est un tyran, c’est un despote né pour gouverner et assujettir ses sujets. Son plan politique se déploie dans le plus grand des secrets et laisse Lilas pantoise, en proie à l’incompréhension face à son comportement excessif, violent et auto-destructeur. Face à lui les grands méchants peuvent aller se rhabiller!

On a donc une héroïne qui n’est pas prête à se laisser faire dans un monde où les hommes dominent ce qui souligne le côté archaïque de cette dystopie. Toutefois l’enjeu est plus politique que le premier tome et cette histoire assez sordide (il faut bien l’avouer) nous rappelle la triste vie de Rose avant et avec Rowen Bud pour quelques détails. Pendant tout le roman, je me suis demandée qu’elle va être la fin opté par l’auteure au vue du développement des personnages au fil des pages. J’étais toute aussi perdue que Lilas. Dans les dernières lignes, on découvre un Parxon aimant et prêt à tout et à aller au-delà de ses préjugés pour le bonheur et la sécurité de Lilas ; cette petite-fille qui a su faire tomber ses défenses dès son plus jeune âge.

Émeline

bannic3a8re-p2-rb.jpg

Publicités

Une réflexion sur “Lilas – Aïvy Frog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s