Red Queen – Victoria Aveyard

étoile 4

41-EqzgTn2L._SX347_BO1,204,203,200_.jpg

Collection MSK – 2015

Résumé
Au sein du royaume de Norta vivent les Argents et les Rouges, les dominants et les dominés. Le sang de chaque individu détermine sa destinée. Les Argents, impitoyables, impétueux et dotés de pouvoirs incommensurables, dirigent le monde d’une main de fer. Les Rouges sont voués à une existence de servitude, sinistre et morbide.
C’est dans ce sombre contexte que Mare Barrow, une jeune Rouge, survit tant bien que mal aux côtés de sa famille. Elle finit néanmoins par attirer l’attention de la famille royale. Après avoir accidentellement révéler les pouvoirs extraordinaires dont elle est dotée, la jeune femme sera écartelée entre sa nouvelle condition, sa survie et celle de tout un peuple…

Mon avis 
Dès les premières pages, j’ai été happé dans l’univers despotique du Royaume de Norta. À travers les yeux, les pensées et le ressenti de Mare Barrow, une jeune femme Rouge, a priori sans intérêt.

Mare n’est pas une personne que je qualifierais de charismatique. Toutefois,  j’ai conçu petit à petit de l’empathie, voire une forme de bienveillance pour cette adolescente qui vit dans un contexte difficile.  Les jeunes Rouges, s’ils n’exercent pas de métier en tant qu’apprenti, sont mobilisés pour combattre sous l’égide des Argents. Survivre ou mourir, c’est tout ce à quoi se résume leur existence.

La vie de Mare est menacée par un possible envoi sur le front. Son quotidien se résume à des chamailleries avec son ami de toujours, Kilorn, et le perfectionnement de ses dons de voleuse. Ses larcins constituent son seul moyen de pourvoir aux besoins de sa famille. Bien qu’elle se méprise pour cela.

Sa vie bascule totalement le jour où elle fait la rencontre de Cal. Un bûcheron qu’elle a essayé de voler, sans toutefois y parvenir. En réalité, il n’est pas un simple ouvrier : il s’agit du fils du roi Argent. Sans doute ému par la sauvagerie de Mare, il parvient à lui obtenir une place en tant que servante au sein du palais royal. Lors d’une cérémonie où la future reine doit être choisie, une démonstration spectaculaire des dons possédés par la progéniture des maisons nobles, Mare s’illustre également. Elle possède un don incroyable qui lui permet de maîtriser l’électricité…

Dès cet instant, l’existence de la jeune femme ne lui appartient plus : le couple royal décide de dissimuler sa nature hybride, hors-norme tout en l’exposant aux yeux du monde, la faisant passer pour une noble élevée parmi le peuple. Mare Barrow n’est plus et Mareena Titanos prend sa place.

Le rythme ne cesse de s’intensifier dès lors que ce stratagème est mis en place. Je ne pouvais vraiment plus lâcher le livre à partir de ce moment.  Promise, sans qu’elle n’ait le choix, au prince Maven Calore, frère de Cal, Mare doit désormais composer avec les éléments qui composent son nouveau quotidien. La Reine Elara, profondément haineuse et calculatrice, les Nobles intrusifs et dangereux et  une vie de protocoles et de conventions.

Elle ne cesse de s’interroger, de tester les liens qui l’unissent avec les personnes qui composent son nouvel univers. Tout n’est que trahisons, craintes, espoirs, désillusions et complots. Pour autant, peu importe où elle se trouve, Mare ne peut échapper à son passé ni refuser de se confronter à l’avenir. Au moindre faux pas, elle risque de voir toute sa famille froidement décimée. Elle a été choisie pour réfréner la Garde Écarlate, un mouvement de rébellion créé par les Rouges, et les Argents entendent bien qu’elle remplisse à la perfection sa nouvelle fonction. En revanche,  son cœur ne lui permet pas d’oublier son sang, sa patrie…

Ce premier tome nous entraîne au sein des rouages de la mécanique complexe qui s’opère entre les Rouges et les Argents. Mare constitue une incongruité au sein de cette domination qui s’exerce depuis des années : ni tout à fait Rouge, ni Argent, elle représente un danger pour l’équilibre des pouvoirs.

Ce récit de Victoria Aveyard se distingue par sa justesse, sa profondeur.  Il m’a fait redécouvrir l’art de propulser en avant des individus en apparence insignifiants. Je  ne peux que vous conseiller vivement d’ajouter ce livre sur votre PAL, si ce n’est déjà fait !

Estelle

Publicités

8 réflexions sur “Red Queen – Victoria Aveyard

    • AccioLivres dit :

      Voilà une bonne nouvelle ! Crois-moi, si tu ne sais pas quoi lire, n’hésite vraiment pas à choisir Red Queen, il y a peu de chances que tu sois déçue.
      Viens nous donner ton avis quand tu l’auras lu. 😉
      À bientôt,
      Estelle

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s