Les apparences – Gillian Flynn

étoile 4

Gillian-Flynn-Les-Apparences-Gone-Girl.jpg

 

Résumé

Amy et Nick forment un couple que tout le monde admire pour leur histoire d’amour fabuleuse et sans nuage. Néanmoins, les deux amants qui s’étaient rencontrés puis mariés à New York, sont obligés d’aller vivre dans le Missouri, la région d’origine de Nick. C’est à partir de ce moment que les choses empirent et peu à peu la routine, l’aigreur, l’incompréhension et le ressentiment s’installent fragilisant les liens qui consolidaient autrefois ce couple si solide…

Tout bascule le jour où Nick s’aperçoit qu’Amy a disparu, le jour de leurs cinq ans de mariage et que leur maison a été ravagée.

Faisant suite à cela, Nick contacte la police afin de lancer l’avis de disparition. Pourtant les jours passent et l’investigation menée par les policiers les conduit à considérer le mari d’Amy comme le suspect principal, l’instigateur de sa disparition. Les incohérences dans son témoignage ainsi que d’autres éléments “accablants” le propulseront en tête d’affiche d’une affaire qui ne tardera pas à être médiatisée dans tout le pays.

Pourtant Nick, qui cherche activement sa femme, clame son innocence et fait des découvertes qui l’amèneront à reconsidérer la vision qu’il avait de la femme qu’il a épousé. De ce fait, lorsque tout le pays se demande “Mais où est Amy ?” “Nick est-il à l’origine de sa disparition ? A-t-il tué sa femme ?”, Nick se demandera tout au long de cette épreuve qui est réellement la femme avec qui il comptait passer le restant de ses jours…

Mon avis

J’ai toujours apprécié de lire des thrillers psychologiques, d’une part, parce que je trouve fascinante la capacité des auteurs à s’immerger dans la psyché de personnages manipulateurs aux personnalités hautement toxiques.  D’autre part, chacun de nous ne peut renier l’envie de ressentir des sensations fortes à un moment ou un autre.

Le fait est que toute l’intrigue repose en parti sur le non-dit, le suspens, je ne fournirais donc pas une analyse détaillée de l’ouvrage, sous peine de pénaliser ceux d’entre vous qui ne l’ont pas lu.

Le récit s’ouvre,  à travers la voix de Nick, sur le jour de la disparition d’Amy qui s’avère être celui de leur cinquième anniversaire de mariage, avec une première phrase qui donne le ton affaire : ”Quand je pense à ma femme, je pense toujours à son crâne.”  Le chapitre suivant est un extrait du journal intime d’Amy, datant de sa rencontre avec Nick.  Petit à petit, à travers cette alternance de point de vue, on observe une dégradation constante des rapports en Amy et Nick. Ce qui renforce d’autant plus le sentiment de malaise, d’appréhension et de suspens : qu’a t’il put bien se passer ?

Au début,  Amy et Nick forment un couple  parfait. Tous deux dotés d’un physique avantageux,  ainsi que d’esprits vifs et d’une intelligence supérieure à la moyenne, ils semblent être fait l’un pour l’autre. Leurs conversations sont riches, variées, et leur premières   années de mariage sont idylliques.
Néanmoins, la “vie” et ses aléas, les difficultés économiques finissent par éroder le bonheur ce couple parfait. Nick finit par être licencié de son poste de journaliste, sa mère est malade du cancer et Amy, dont les parents se sont inspirés pour écrire leur série  littéraire L’Épatante Amy, se voit obligée de quitter son New York natal pour aller vivre dans une bourgade du Missouri, loin des siens et de ses repères. La magie du début est envolée, et l’incompréhension, l’amertume sont au cœur de leur ménage.

Ainsi dès le moment où la disparition d’Amy est avérée, il est évident que le couple était au bord de la rupture, ce que confirme l’attitude de Nick ainsi que les dires d’Amy dans son journal. Malheureusement, cela ne va pas jouer en la faveur de Nick, qui  finira par être soupçonné par la police.

En effet, la médiatisation de l’affaire ainsi que les différents éléments jouant contre lui en font le suspect idéal. Par ailleurs, tout ce qu’il entreprend fini par lui porter préjudices, d’autant plus qu’il cache des secrets, ses petites incohérences et sa tendance à modifier la réalité ne jouent pas en sa faveur.
Amy est considérée comme une enfant chérie de l’Amérique, et Nick semble ne pas savoir grand-chose d’elle lorsque les policiers l’interrogent, ses hésitations et sa surprise lorsqu’il entend parler des amies qu’elle s’est fait ou de ses activités ne l’aide pas à améliorer son image. L’image d’Amy, le portrait qu’en font ses parents et amie font d’elle une sainte que Nick n’a pas l’air de reconnaître.
D’autant plus que le sort s’acharne contre lui,  il semble que tout est fait pour qu’il apparaisse comme le suspect idéal. Il finira par se retrouver seul, malgré ses tentatives pour se disculper et détesté de l’Amérique entière, qui cherche à crucifier celui qui aurait assassiné L’Épatante Amy.

Tout est fait pour qu’on cherche à comprendre les raisons de cette dégradation, le mobile de Nick ainsi que les éventuels suspects à l’origine de la disparition d’Amy, présumée morte. Le rythme ne fait que s’accélérer tant pour Nick et son entourage, que pour le lecteur. Petit à petit l’étau se resserre sur lui, peu nombreux sont ceux qui le pensent innocent, néanmoins, de nombreux éléments laissent entrevoir que l’apparente réalité peut dissimuler bien des choses…

Je ne peux que vous recommander chaudement cette lecture, tant pour la fluidité de l’écriture que pour l’histoire en elle-même. La psychologie des personnages est rondement menée, par ailleurs, l’histoire de cette disparition, illustre avec un réalisme criant, la tendance américaine à l’hypermédiatisation des affaires criminelles ainsi que la profonde influence de l’opinion publique dans le domaine judiciaire outre-Atlantique.
Le film Gone Girl, basé sur Les apparences, réalisé par l’excellent David Fincher est tout aussi remarquable.

Ainsi, ce récit haletant et prenant  est mené avec maestria  par Gillian Flynn. Il nous pousse finalement à mener une réflexion exacerbée sur l’influence dévastatrice que peuvent avoir l’opinion publique sur notre façon de penser, de concevoir une situation mais par-dessus tout, à comprendre que les apparences sont bien souvent trompeuses et qu’il faut combattre notre instinct primaire à s’y fier…

Estelle

Publicités

3 réflexions sur “Les apparences – Gillian Flynn

    • AccioLivres dit :

      Hello. Je te conseille de laisser ton instinct parler. Je ne sais pas si tu as déjà lu des thrillers mais celui-là est vraiment excellent. N’hésite pas à me faire part de ton ressenti si jamais tu sautais le pas. Bye

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s